en-attendant-montee-eaux-maryse-conde

Babakar, médecin accoucheur malien par son père et guadeloupéen par sa mère, vit seul. Une nuit d’orage, il est appelé au chevet de Reinette, une jeune femme haïtienne vivant clandestinement en Guadeloupe. Emu par sa beauté, touché par sa mort en couche, il recueille le nouveau-né qu’il prénomme Anaïs. Elle lui rappelle sa propre fille tragiquement disparue. Il part bientôt avec la petite à Haïti pour accomplir la promesse faite à sa mère, sur les traces d’une famille, de son propre passé et d’un avenir…

Ce voyage, découverte d’un pays en ruine, traumatisé et sans espoir, est l’occasion de rencontres et de portraits de personnages poignants. Une succession d’histoires, de celle de Babakar lui-même, de son ami Hassan, de Zorhan, Fouad, Estrella… Autant de parcours chaotiques et tragiques, éternels fuites et renoncements. Et la présence constante de Thecla, la mère de Babakar, décédée et qu’on disait sorcière, qui accompagne son fils dans ses rêves, chose peu surprenante finalement à Haïti où vivants et morts vivent côte à côte.

Un roman envoûtant qui plonge le lecteur dans une atmosphère lourde et surnaturelle, qui heureusement finit par une note d’espoir. On retrouve tout l’univers magique et particulier de Maryse Condé.

Maryse Condé est née le 11 février 1937 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.

En attendant la montée des eaux a été publié en 2010 chez JC Lattès (19,30€). Il est disponible chez Pocket (7,30€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités