route-compostelle-monika-peetz

Ce livre raconte l’histoire de cinq femmes, toutes très différentes, qu’une amitié de longue date a soudées. Un drame dans la vie de l’une d’entre elles les entraîne sur la route de Saint Jacques de Compostelle…

Un livre frais et léger de prime abord, au scénario bien construit, qui nous permet de découvrir ces personnages hauts en couleur au gré de leur encontre avec elles-mêmes lors de ce voyage « initiatique ». Le suspense est bien entretenu, les rebondissements intéressants, à l’image de ces extraits :

« Tels des nuages d’orage, les tensions étaient palpables dans le groupe. Un pèlerinage agissait comme une lentille de verre. Tous les conflits qui, en temps normal, auraient pu être masqués par une activité débordante éclataient au grand jour. »

« Un pèlerinage fait remonter à la surface des aspects de sa personnalité qu’on avait rejetés. »

Une jolie lecture distrayante, qui fait aussi réfléchir si on est un peu sensible aux sujets du pèlerinage (pas forcément à connotation religieuse) et de l’introspection.

Monika Peetz, née en 1963, a été scénariste en Allemagne et aux Pays-Bas avant de s’essayer à l’écriture.

En route pour Compostelle a été publié en 2014 aux Presses de la Cité (21,00€).

Cette lecture est ma contribution pour l’Allemagne au Challenge des lectures européennes.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités