memorable-lidia-jorge

Le début est un peu poussif, avec une longue scène se passant en Amérique, où un ex-ambassadeur propose ou plutôt impose à une jeune journaliste jamais nommée ni consultée, de se rendre au Portugal afin de recueillir les témoignages des protagonistes de la révolution des oeillets de 1974, en vue d’une émission télévisée et avec objectif de « récupérer la mitraille de fleurs que le temps a laissée intacte ».

Ana Maria Machado, puisque c’est son nom, revient donc au pays natal, dans la maison de son père Antonio Machado, célèbre éditorialiste. Père et filles sont étrangers l’un à l’autre depuis le divorce d’Antonio et de Rosie, puis l’abandon de Rosie, quand Ana Maria avait douze ans. Ana Maria est devenue depuis journaliste de guerre, racontant sans émotion les horreurs dont elle est témoin, les sentiments comme anesthésiés depuis ce choc familial.

Heureusement la suite rentre dans le vif du sujet, avec les interviews successives d’un général, d’un photographe ou encore d’un cuisinier, tous présents sur un photographie d’époque qui est la base de la quête journalistique d’Ana Maria Machado et de ses deux confrères et amis. Et le livre brosse au final un bon portrait du coup d’état et d’une époque.

J’ai été gênée par cette grande introduction, ainsi que par l’évocation des relations (ou de l’absence de relations) entre Antonio Machado et sa fille, qui m’ont semblé assez artificielles.

Ce livre revient sur un chapitre important de l’histoire récente portugaise, sans être un documentaire mais bien une « fable ». Difficile de savoir où est la limite entre réalité historique et invention. Néanmoins j’ai trouvé intéressante l’évocation de faits historiques du point de vue des gens qui les ont vécus, et la confrontation avec le regard d’une plus jeune génération. Ce livre laisse à penser que toute évocation historique est une façon de réécrire l’histoire, de multiplier les points de vue, sans jamais parvenir à une seule vérité.

Lídia Jorge, née le 18 juin 1946 à Boliqueime, est une romancière portugaise.

Les Mémorables est paru aux éditions Métailié en avril 2015 (20€).

Ce livre est ma participation au Challenge lectures européennes pour le Portugal.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités