mille-soleils-splendides- khaled-hosseini

Mariam est née d’un père fortuné et d’une mère domestique, bâtarde donc, et reléguée dans une masure avec sa mère, au fond d’une clairière. Mais grandissant dans l’unique attente des visites affectueuses de son père, elle ose enfin lui demander pour son anniversaire de découvrir sa « vraie » famille. Son destin en sera bouleversé…

Laïla est née à Kaboul, d’un père intellectuel et d’une femme moderne mais rendue folle de chagrin par la mort de ses deux fils à la guerre. Lorsque les moudjahidin reprennent le pouvoir et que la guerre déchire la ville, elle décide de fuir enfin le pays avec sa famille, sur les traces de son amoureux parti avant elle…

Ces deux destins de femmes vont se croiser, s’entremêler, dans la douleur et la joie.

Un roman très bien écrit (traduit), qui se lit sans voir le temps passer, qui taraude l’esprit et qui nous fait ressentir le poids de la tradition et de l’acceptation de leurs terribles destins par ces femmes fortes, la résilience aussi. Beaucoup de saisissement, d’émotion sur la fin, un mélange de tristesse et une note d’espoir enfin.

J’ai vraiment beaucoup aimé.

Khaled Hosseini, né le 4 mars 1965 à Kaboul, est un écrivain américain d’origine afghane, installé en Californie. Il a précédemment publié Les cerfs-volants de Kaboul.

Mille soleil splendides a été publié chez Belfond en 2007 (21,00€), il est également disponible en poche chez 10-18 (8,80€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités