memoire-embruns-karen-viggers

Mary est une dame âgée, à la santé désormais défaillante. Veuve, elle reçoit la visite inattendue d’un homme qui lui remet une lettre en même temps qu’un ultimatum. Contre l’avis de sa famille, elle prend la décision de retourner à Bruny en Tasmanie, à la recherche de son passé et peut-être d’une solution.

C’est l’occasion de se replonger dans son histoire, sur cette île sauvage au climat rude où elle a vécu un bonheur intense en même temps que des déceptions.

Le livre nous plonge dans l’adolescence de Mary, personnage fort et solitaire, nous dévoile son amour de jeunesse puis sa rencontre avec son mari futur gardien de phare, leur amour, leur vie… Son récit est mis en parallèle avec celui de Tom son fils adoré, profondément perturbé par un séjour en Antarctique. Deux destins particuliers, deux êtres solitaires à la recherche du bonheur et aussi à la recherche d’eux-mêmes. On devine aussi le poids d’un lourd secret…

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui nous plonge à la fois dans une histoire familiale et dans des paysages (l’Antarctique et l’Australie) rarement évoqués et fabuleusement attractifs. Une histoire triste, avec un certain suspense, et des notes d’espoir sur la fin, que je recommande chaudement.

Australienne, Karen Viggers est vétérinaire, spécialiste de la faune sauvage.

La mémoire des embruns a été publié en mars 2015 aux éditions Les Escales (20,90€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités