petite-fille-avale-nuage-romain-puertolas

Providence Dupois, factrice parisienne de son état, doit absolument aller chercher sa fille adoptive, qui se meurt de la mucoviscidose dans un hôpital marocain. Mais sur Paris, l’éruption d’un volcan islandais menace de clouer tous les avions au sol.

S’ensuit une série de péripéties, de rencontres toutes plus improbables les unes que les autres, car Providence a décidé d’apprendre à voler !

Ce récit plein de loufoquerie m’a amusée au début, puis lassée à force de détails abracadabrantesques… J’ai néanmoins poursuivi ma lecture, et j’ai bien fait ! La fin, assez inattendue, est d’une grande sensibilité et c’est finalement un roman que j’ai beaucoup aimé !

Je n’avais pas lu le précédent livre de Romain Puértolas intitulé L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea et apparemment écrit dans la même veine, mais cette lecture m’en a donné envie.

Romain Puértolas, né en 1975, est un auteur français.

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel a été publié en janvier 2015 chez Le Dilettante (19€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités