nous-dinerons-francais-albena-dimitrova

Alba est une toute jeune fille de 17 ans, atteinte d’une paralysie de la jambe inexpliquée. A l’hôpital, elle fait la connaissance de Guéo, cadre du Politburo de 55 ans, obnubilé par la réforme du parti.

Entre ces deux personnages que tout oppose va se nouer une amitié puis une idylle inattendue. De l’hôpital au sanatorium, en passant par Varna au bord de la mer noire, ils vont vivre comme une parenthèse au milieu d’un pays en pleine faillite idéologique, quelques années avant la chute du communisme.

C’est l’histoire de ces deux personnes qui nous est racontée, mais aussi celle de la Bulgarie évoquée avec beaucoup de nostalgie, fragments d’un monde en perdition, fragments d’idéologie communisme qui perdra Guéo, fragments de culture européenne et d’amour de la France et du français qui sauveront Alba.

Je me suis posée la question de la part du réel et de la fiction dans ce récit plein de tendresse.

Si j’ai trouvé l’histoire intéressante, je n’ai pas été touchée par l’écriture particulière, aux douces sonorités d’une langue maîtrisée mais empreinte de références étrangères.

J’ai aimé la présentation du rapport disparu de Guéo à la fin, qui fait réfléchir en cette période d’incertitude politique…

Née à Sofia en 1969, Albena Dimitrova rejoint la France quelques mois avant la chute du mur.

Nous dînerons en français a été publié chez Galaade en septembre 2015 (18€).

Livre lu dans le cadre du Challenge des lectures européennes et du Prix des lecteurs nantais 2015-2016.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités