vilains-petits-catherine-verlaguet

Valentin, Maya et Loan sont copains d’école. Complices, ils se font confiance et jouent ensemble aux récréations.

Mais quand Malone, un garçon que la rumeur dit violent et exclu d’une école voisine, arrive dans leur classe, leur amitié se fissure. C’est d’abord Loan qui se prend soudainement d’amitié pour le nouveau venu, quitte à se faire obéissant, voire servile. Maya hésite entre son ami de toujours Valentin et un nouveau copain de jeu… Malone quant à lui lutte contre sa violence mais l’exprime par ses mots, faisant de gros dégâts. Peut-on jouer de tout entre enfants ? Peut-on rire de tout ? Les mots peuvent-ils faire mal ?…

Dans une écriture très belle et poétique, Catherine Verlaguet évoque avec beaucoup d’actualité et de force les thèmes de l’amitié, du harcèlement, de la trahison ou encore le poids des rumeurs et des clichés.

Tout n’est pas si simple, personne n’est ni blanc ni noir… Un récit qui illustre parfaitement la cruauté des enfants, mais en même temps leur part d’ingénuité.

Mon fils m’a fait découvrir ce petit livre, pièce de théâtre tout en dialogues, qu’il a lu et apprécié à l’école, de même que de nombreux copains. Pour ma part c’est une très belle découverte, j’ai beaucoup aimé la forme théâtrale qui retranscrit très bien ce qui peut se passer dans une cour d’école, la poésie des mots, les nombreux jeux de mots… A partager sans hésitation !

Catherine Verlaguet, née en 1977 à Chinon, a d’abord été comédienne, puis metteuse en scène. Aujourd’hui elle se consacre à l’écriture, de tous styles.

Les vilains petits a été édité chez Théâtrales en janvier 2014 (8€).

Lecture partagée sur le blog Devine qui vient bloguer avec la rubrique « Chut, les enfants lisent ».

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités