« Grâce à mes lectures, j’avais aboli les limites de l’impasse, je respirais à nouveau le monde s’étendait plus loin, au-delà des clôtures qui nous recroquevillaient sur nous-mêmes et sur nos peurs. »

Petit pays, Gaël Faye

 

Publicités