Théo, chasseur de baignores en Laponie de Pascal Prévot

Théo, jeune collégien, accompagne son oncle chasseur de baignoires dans le Grand Nord, pour une expédition qui lui est annoncée comme incroyable.

Dans son univers, et partout dans le monde, des robinets, lavabos et autres bidets décident de retourner à la vie sauvage, ce qui n’est pas pour plaire aux humains, qui ont besoin de se laver ! Jusqu’à présent, Théo n’a eu qu’à remettre dans le droit chemin quelques petits éléments de salle de bain.

Mais dans le château de Kreujilweck-Potam en Laponie, c’est une toute autre histoire ! C’est une salle de bain toute entière, entraînée par une baignoire diabolique dont on n’entend plus que le rire fou, qui a disparu dans les couloirs du château, entraînant peur, dégâts des eaux et contagion.

Le père de Théo relève le défi de venir à bout de cette baignoire récalcitrante. Théo lui fait la connaissance d’Elisa, une jeune fille de son âge qu’il a bien envie d’impressionner. Tous les trois se mettent à l’oeuvre, installant capteurs, inspectant tous les recoins du château, et ne sont pas au bout de leurs surprises !

Ce roman plein de rythme se lit assez vite. Le sujet est très original, le récit bien ficelé, on s’y croirait. L’ auteur nous raconte une histoire trépidante, loufoque, complètement décalée même. J’avoue avoir eu du mal à rentrer dans son univers, mais si on se laisse porter, on appréciera l’écriture, l’intrigue et l’humour. Les jeunes lecteurs aimeront cette imagination débridée.

Pascal Prévot, auteur français né en 1961, est historien et journaliste. Il écrit des poèmes et des récits pour la jeunesse.

Gaspard Sumeire est illustrateur.

Théo, chasseur de baignoires en Laponie est paru aux éditions du Rouergue en juin 2016 (8,50€).

Une découverte permise grâce au site Lecteurs.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités