Les loups chantants Aurélie Wellenstein

Yuri et sa soeur Kira vivent au coeur de la toundra, dans un village traditionnel d’éleveurs de rennes. Pendant la saison hivernale qui dure 6 mois, le camp est totalement isolé et certains membres de la communauté, nommés gardiens, sont chargés d’ériger des défenses magiques contre l’assaut de l’Hiver et la menace des loups chantants qui veulent attirer les hommes pour les dévorer.

C’est comme ça qu’il y a un an, Asya la fiancée de Yuri s’est laissée hypnotiser et a disparu. Depuis Yuri ère comme une âme en peine, ne trouvant le réconfort que dans ses chiens de traîneau avec lesquels il entretient une étrange proximité. Mais dans l’espoir de retrouver Asya, il se laisse de plus en plus tenter par le chant des loups, et en particulier par celui d’une louve grise.

Mais Kira tombe subitement malade, son corps se couvrant d’une pellicule de glace. Alors que le shaman du village la déclare maudite et la bannit du village, Yuri décide de partir avec elle pour tenter de la sauver. Avec l’aide d’Anastasia, une amie revenue au village pour la saison après des études d’infirmière en ville, qui pense quant à elle qu’il s’agit d’une maladie qui peut être soignée, les trois jeunes gens se lancent à l’assaut du blizzard.

S’en suit une course contre la montre haletante et terrifiante, dans un récit navigant entre monde moderne et archaïque, entre réalité et univers fantasmagorique. Cernés par les loups qui les harcèlent de leurs chants, entre journées harassantes, rencontres étonnantes et nuits éprouvantes, Yuri, Kira et Anastasia progressent dans la steppe, réalisant dans le même temps une sorte de parcours initiatique.

N’étant pas fan de science-fiction ni de fantasy, j’ai cependant eu envie de lire ce livre, après avoir beaucoup aimé La fille de Tchernobyl d’Aurélie Wellenstein (roman pour adolescents). Et j’ai bien fait ! J’ai apprécié une nouvelle fois l’écriture de l’auteur, et le suspense. Jusqu’au bout on ne sait pas comment ça va finir, et on a hâte d’arriver à l’épilogue !

Aurélie Wellenstein, trentenaire, partage son temps entre l’écriture et son travail dans un hôpital parisien. Elle a publié des nouvelles et des romans, .consacrés au rapport de l’homme à l’animal.

Les loups chantants a été publié par Scrinéo en mai 2016 (16,90€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités