Le cheval qui sourit Chris Donner

En territoire rural, en plaine crise des quotas laitiers, rien ne va plus. Le village se meurt, les habitants partent et l’école se vide.

L’instituteur pense qu’avec de la passion, les gens resteraient et retrouveraient le sourire. Il imagine alors acheter un cheval pour l’école. Les élèves rêvent déjà, qui de le monter, de le caresser, de le faire galoper…

L’enclos est déjà là, mais l’argent manque pour acheter le cheval. A l’occasion d’une manifestation agricole à Paris où  les parents se sont rendus, l’instituteur fait ses comptes. Les enfants cassent leur tirelire, lui aussi, et ils amènent billets et pièces au haras du village. Là, le grand propriétaire terrien, notable de la région, consent à leur donner Bir Hakeim, un cheval de course de 8 ans.

Oh surprise, quand les enfants arrivent, l’animal pourtant peu curieux, caché dans un coin de l’écurie, leur sourit !

Tout le monde se presse, heureux, l’affaire est conclue et la petite troupe ramène le cheval à l’école. Mais la route est longue, le cheval rechigne et pourtant sourit de plus en plus. A l’arrivée, il finit par s’écrouler, et tout le monde comprend alors que c’est de douleur qu’il grimace !

Un vétérinaire est appelé, qui confirme que Bir Hakeim est bien mal en point. Attendri par les enfants, il consent à opérer le cheval en urgence, pas bien certain pourtant de réussir à le sauver…

Tout le monde attend, le cheval finit par se relever. Le cheval est sauvé, peut-être l’espoir aussi… Et le vétérinaire se charge du propriétaire du haras, malhonnête, qui a vendu un animal malade à des enfants !

C’est un roman étrange, au sujet insolite, qui mélange préoccupations économiques rurales et histoire plus légère d’enfants qui aiment les animaux. La scène de l’opération du cheval pourrait heurter les plus jeunes. C’est un sentiment mitigé qui ressort pour moi comme pour les enfants à la fin du livre, l’histoire n’est pas sans intérêt mais on ne sait pas trop où l’auteur voulait en venir.

Christophe Donner ou Chris Donner, né Christophe Quiniou à Paris en 1956, est un écrivain, journaliste, critique littéraire et cinéaste français.

Le cheval qui sourit est paru en 2005 chez L’école des loisirs (6,10€).

Lecture partagée sur le blog Devine qui vient bloguer avec la rubrique « Chut, les enfants lisent ».

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités