L'adoption Arno Morin Zidrou

Qinaya, 4 ans, vient d’arriver du Pérou avec ses parents adoptifs. Ceux-ci sont ravis d’être enfin parents, après de longues années d’attente, et la présentent à la famille et aux amis. Tous se réjouissent pour eux. Tous sauf Gabriel, le grand-père, qui a du mal à accepter cette filiation.

Gabriel en effet ne voit pas d’un bon oeil cette adoption, et puis lui qui quand il travaillait n’était pas beaucoup à la maison, ne se voit pas s’occuper d’un enfant en bas âge. Sa femme Lynette quant à elle est tout de suite sous le charme et gaga de sa petite fille.

Petit à petit, Qinaya est confiée de plus en plus souvent à ses grands-parents, et le coeur de Gabriel dégèle lentement…

Jusqu’au moment où Qinaya, finalement très aimée, leur est enlevée…

J’ai vraiment aimé cette bande dessinée qui véhicule énormément d’émotions contradictoires, qui interroge sur la notion de filiation et sur l’aspect inné de l’amour filial. La fin, surprenante, ouvre d’autres perspectives et fait réfléchir aux enjeux de l’adoption en général, et à ceux de l’adoption à l’international en particulier. Le trafic d’êtres humains, l’exploitation de l’émotion après des catastrophes, sont des thèmes forts qui sont également bien présents.

Une très belle découverte, que je recommande chaudement.

Arno Monin est un dessinateur de bande dessinée français né en 1981.

Zidrou, de son vrai nom Benoît Drousie, est un scénariste belge de bandes dessinées, né en 1962.

L’adoption est paru en mai 2016 chez Bamboo (14,9€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités