Caprices ? C'est fini ! Pierre Delye

La princesse est insupportable ! Elevée seule par son père le roi qui lui passe tout, elle est exaspérante, hautaine et très capricieuse… Son dernier caprice en date : élever un pou de compagnie.

Tous les domestiques sont effrayés, le roi exaspéré et mais incapable de faire entendre raison à sa fille, le grand chambellan tente quelques conseils, et la princesse ne cesse de se réjouir des mauvais tours qu’elle joue, de s’enchanter de ses lubies toujours plus nombreuses.

Mais quand le pou, tellement bien nourri, grossit, grossit, grossit… et menace bientôt de faire s’effondrer les murs du château, que la princesse ordonne sa mise à mort et qu’elle veut recouvrir son trône de sa peau, c’en est trop !

Il faut l’occuper, cette princesse ! Peut-être serait-il temps aussi de lui trouver un mari, quelqu’un à qui reviendrait le rôle de gérer son caractère, et ses caprices !

L’idée séduit le père, qui pense occuper sa fille un bon moment, et la fille, ravie de faire tourner en bourrique d’éventuels prétendants.

Alors que tous les nobles se pressent au château, puis les bourgeois, et bientôt les pauvres, que la nouvelle d’une princesse à marier se répand, Jean, bûcheron de son état, décide de tenter sa chance. Le coeur sur la main, élevé par un père aimant dans le respect et l’honnêteté, il part tenter sa chance. En chemin il rencontre un vieil homme à qui il donne nourriture et chaleur. Celui-ci lui donne en retour trois poils de barbe magiques, qui lui seront d’une grande utilité.

Car bientôt, la tendance va s’inverser, et la princesse se transformer…

Ce gros roman a d’abord repoussé mes garçons (la couverture, l’héroïne et le titre semblent d’un premier abord plus tentants pour les filles), et je dois dire que moi-même j’ai dû lire un certain nombre de pages avant de commencer à y trouver de l’intérêt. Les caprices d’une fille odieuse ne m’ont pas tellement attirée au début, de même que j’ai trouvé cette histoire de pou abracadabrante et longuette. Mais heureusement que nous n’avons pas abdiqué (comme le roi !), car en poursuivant la lecture nous avons découvert un conte, usant des ressorts traditionnels, les épreuves, les retournements, un peu de magie, beaucoup de bon sens et des bons mots à foison. Et du suspense aussi, car les enfants et moi avions hâte de savoir comment toute cette histoire allait se terminer, et je dois dire que nous n’avons pas été déçus, et que cette lecture nous a finalement beaucoup plu.

Pierre Delye est un « raconteur d’histoires » français.

Caprices ? C’est fini ! est paru chez Didier jeunesse en février 2015 (14,20€).

Un livre lu dans le cadre de la sélection CM2-6ème du Prix des Incorruptibles 2016-2017.

Lecture partagée sur le blog Un Petit Bout de Bib(liothèque).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités