Nora, David et Simon sont de brillants étudiants. Monsieur Fogg est leur prof de français, un prof pas comme les autres qui essayent de les éveiller à la littérature, mais aussi à la vie, qui leur fait découvrir la passion sous toutes ses formes.

Grâce à son intervention, Nora et Simon vivent même une belle histoire d’amour. Tous les trois ont donc très à coeur de lui faire part de leur réussite à l’examen. Mais lorsqu’ils se présentent chez lui, ils assistent sans le vouloir à une scène pénible. La femme de monsieur Fogg est partie avec un autre, et il semble ne pas s’en remettre.

Ils échafaudent alors un plan pour le sortir de cette impasse. A lui qui idéalise l’amour, ils vont faire croire que David est amoureux d’une jeune fille mais que le père de celle-ci s’oppose à leur bonheur.

Ni une ni deux, monsieur Fogg prend les choses en main. Il sort sa vieille guimbarde de la poussière, convainc les parents réticents qu’il les emmène en camp littéraire et reprend du poil de la bête ! C’est parti pour un road trip sur les traces d’une princesse hypothétique, qu’il va bien falloir trouver… Car le mensonge des jeunes gens a tellement bien réussi qu’il faut maintenant qu’il prenne corps.

Au cours du voyage, monsieur Fogg, grand romantique, les emmène sur les traces de son premier amour, qu’il retrouve effectivement dans une sorte de communauté hippie bien sympathique.

Ils arrivent enfin dans un établissement de luxe, où ils font la connaissance d’une adolescente qui pourrait bien servir leur projet…

Ce roman, qui se lit vite et bien, m’a tout de suite rappelé les livres de Romain Puértolas, en moins loufoque cependant. Les personnages sont attachants, on peut facilement s’identifier à l’un d’entre eux. Les adolescents sont bien de notre temps. On retrouve en monsieur Fogg un soupçon du professeur Keats du Cercle des poètes disparus, une figure de mentor, idéaliste, protectrice, attachante et ayant à coeur de faire grandir ses élèves.

Je me suis laissé porter par cette histoire un peu déjantée et idéaliste, par les sentiments des personnages, par l’humour et l’espoir portés par le récit.

C’est un livre de détente pour les adultes, et un bon roman pour adolescents.

Luc Blanvillain est un écrivain français né en 1967. Il écrit pour les adultes comme pour la jeunesse.

L’incroyable voyage de M. Foog a été publié par Hachette romans en juin 2017 (15,90€).

Livre lu grâce à Myboox.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités