Le démon et mademoiselle Prym Paulo Coalho

Dans un petit village de montagne frontalier, oublié des touristes, Chantal Prym est la seule jeune femme au milieu de la population plus âgée. Serveuse dans l’unique bar, elle rêve d’un avenir meilleur.

C’est alors qu’un étranger arrive au village. Dans les bois, il montre un sac de lingots à Chantal, lui raconte sa vie : sa femme et sa fille tuées par un malencontreux concours de circonstances, et son impossibilité à croire dès lors au bien en ce monde.

Il lui transmets une étrange et effrayante proposition : être sa porte-parole pour demander aux villageois de commettre un crime, en échange de ces lingots et de l’avenir de leur village. On comprend que l’homme, auréolé de noir, ombré du diable, a délibérément choisi une jeune fille jolie et intelligente, innocente au sens où la part angélique d’elle-même domine.

Chantal lutte d’abord avec elle-même, se refusant à croire que des gens si bons individuellement puissent se laisser aller à ce chantage. En elle se débattent le bien et le mal, ange et démon tour à tour prenant le dessus.

Elle finit par annoncer la proposition aux villageois. S’ensuit une insidieuse progression du mal dans les esprits….

Bien sûr le bien vaincra comme dans tous les romans de l’auteur !

Je ne peux pas dire que ce livre soit inintéressant, mais je me suis ennuyée pendant la première moitié, où les considérations philosophiques ne m’ont pas touchée. Quand l’histoire a repris le dessus j’ai apprécié cette lecture facile. Mais je n’en garderai pas un souvenir impérissable.

Paulo Coelho, né le 24 août 1947 à Rio de Janeiro, est un romancier brésilien.

Le démon et mademoiselle Prym est paru chez différents éditeurs depuis 2003.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités