Une vie Simone Veil

Simone Veil, illustre figure politique française, est originaire du sud de la France. Née à Nice dans une famille d’origine juive mais profondément républicaine et laïque, c’est, encore enfant, qu’elle assiste à la montée du nazisme, à la guerre, à la capitulation et à la collaboration française.

Elle et sa famille sont victimes de la folie nazie. Subissant les lois de Pétain, ils s’enregistrent auprès des autorités, suivent à la lettre les ordres, jusqu’à se faire rafler, sans avoir pleinement conscience jusqu’alors du risque réel encouru et de la descente aux enfers qui va suivre.

Simone est emmenée avec sa mère et sa soeur dans le camp d’Auschwitz. Elle raconte avec une grande pudeur la promiscuité, la violence gratuite, la haine, la faim, l’épuisement… Elle évoque aussi la mort de son père et de son frère, et sa libération.

Cette période marquera à tout jamais et orientera sa vie. Elle y gagnera une grande lucidité, un regard critique aigu, positions politiques et idéologiques très affirmées.

Femme de convictions fortes et non de parti ou de groupe, elle raconte ses expériences professionnelles, à des postes clés, en tant que magistrate dans l’administration pénitentiaire, ministre en charge notamment de la lutte contre les ravages de l’avortement clandestin, et actrice d’une loi emblématique dans ce domaine, membre du parlement européen puis du conseil constitutionnel, et son rôle à la tête de la fondation consacrée à la mémoire de la shoah.

Un texte très émouvant, sans fioriture, toujours juste et sincère, à l’image de la femme. Que l’on partage ses points de vue ou pas, on ne peut qu’admirer la constance, la loyauté et la grande force morale de cette dame illustre. On devine une femme forte et dure mais profondément humaine, entrée presque par hasard dans le jeu politique dont elle a su jouer également. Une grande dame, qui force l’admiration.

Simone Veil, femme politique française, vient de nous quitter. Elle était née en 1927 à Nice.

Une vie a été publié chez Stock en octobre 2007 (22,90€), puis chez Feryane, Audiolib en 2008 et au Livre de poche en 2009 (7,60€).

Morceaux choisis :

« […] je me suis rendue compte que nous aurons toujours vécu avec cela. Certains répugnent à l’évoquer. D’autres ont besoin d’en parler. Mais tous vivent avec. » [la Shoah]

« Au fond, tout au long de ma vie, j’ai eu la chance de pouvoir m’investir à ouvrir des brèches dans le conformisme ambiant, de mettre en convergence les phénomènes de société et les cadrages juridiques. »

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !
Publicités