Le tour du monde du roi Zibeline Jean-Christophe Rufin

Benjamin Franklin s’ennuie profondément. Chaque jour, une foule se presse dans sa maison de Philadelphie pour lui demander conseil, raconter peines et malheurs, le flatter, lui l’illustre homme désormais condamné à l’immobilité par la vieillesse et la douleur.

Mais ce jour-là, c’est un duo inédit qui frappe à sa porte : un comte et une comtesse en provenance d’Europe, de Paris plus précisément. Rien que ce dernier mot lui rappelle des bonheurs passés, et sa curiosité le pousse à recevoir ces inconnus.

Mais l’histoire qu’ils commencent à lui conter est tout bonnement incroyable !

Comme dans un récit à la Shéhérazade, Auguste et Aphanasie, c’est leurs noms, vont se relayer de jour en jour pour relater leur fantastique épopée, et leur demande inédite !

Auguste, né en Pologne, éduqué par un précepteur français féru de philosophie, devient militaire et parcourt l’Europe, jusqu’à devenir prisonnier au fin fond de la Russie. C’est là qu’il rencontre Aphanasie, jeune fille russe du gouverneur du camp.

C’est de là que tous deux réussissent à s’enfuir et à embarquer, parcourant le monde de l’Asie à l’Afrique, puis de l’Europe à l’Amérique. Entre temps, ils ont posé les bases de comptoirs, rêvé à des îles paradisiaques, combattu les Anglais, reçu la charge de défendre les intérêts commerciaux français… Jusqu’à faire siens les idéaux d’indépendance de chefs malgaches.

Et c’est en roi et reine de Madagascar qu’ils se présentent désormais pour demander l’aide de la première ex-colonie indépendante à faire de Madagascar une nation autonome !

Ce récit rocambolesque, enjoué, empreint de drôlerie voire de cocasserie, m’a beaucoup intriguée de prime abord. Que venaient faire des personnages si différents ensemble ? Mais je me suis laissée portée par l’histoire, me suis vue calée dans le fauteuil de Benjamin, attendant chaque jour moi aussi un nouveau chapitre, de nouvelles péripéties.

J’ai beaucoup aimé découvrir la fin inattendue, à savoir le fond de réalité, l’existence du comte hongrois Maurice Auguste Beniowski dont la vie, certes enjolivée et romancée, nous est présentée ici.

Une lecture attrayante donc, divertissante mais également enrichissante.

Jean-Christophe Rufin, né en 1952 à Bourges, est un médecin, écrivain et diplomate français.

Le tour du monde du roi Zibeline est paru en avril 2017 chez Gallimard (20€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !