Nos coeurs tordus Séverine Vidal Manu Causse

Cette année, le collège Georges Brassens accueille une nouvelle classe, une « ULIS » comme « unité localisée pour l’inclusion scolaire ». Des élèves différents en somme… qui appréhendent (ou pas) ce nouvel environnement, et des adolescents habitués qui sont surpris (ou pas) de ces nouvelles têtes.

Parmi ces « nouveaux », Vlad se fait remarquer dès le premier jour, en tenant tête au directeur sur la question du handicap… et en s’étalant de tout son long à la sortie de la salle, devant tous les élèves. Car Vlad est handicapé, comme il le dit lui-même ses genoux cognent, il marche avec une canne et ne peut s’empêcher de faire des mouvements désordonnés… Tout tordu en somme, il se moque de tout et surtout de lui. En sortant, assis par terre, il fait la connaissance de Lou.

Dans cette nouvelle classe il y a aussi Mathilde, une jeune fille en fauteuil roulant, une jeune fille en colère qui n’accepte pas ses jambes inutiles et ne voit pas d’avenir pour elle. Et puis Dylan, un gentil garçon atteint de trisomie 21.

De « l’autre côté » il y a Saïd, qui enchaîne les bêtises et les mauvaises notes au point qu’il a déjà redoublé et menace encore de le faire, et qui se défoule au club de boxe. Morgan le beau et grand amoureux de Lou, les jumelles Théa et Charlie…

Pour encadrer tout ce petit monde, le proviseur n’est pas en reste … Probablement dépressif, en tout cas pas du tout à l’aise dans ses missions, il s’évade de son quotidien en regardant en boucle des séries télé.

Sur une année scolaire, ces jeunes vont se rencontrer, nouer des amitiés inattendues, rêver d’avenir et d’amour. Autour de Vlad et de Monique (sa canne), ils vont se lancer dans le projet de réaliser une vidéo, afin de gagner un concours..

De courts chapitres, une lecture aisée et fluide, ce livre a été pour moi un concentré d’émotions et un coup de coeur. On passe d’un personnage à l’autre, des interactions se dessinent entre eux, on voit des enfants grandir, des rêves se dessiner, des projets se faire jour… Beaucoup de sentiments enfouis, de non-dits, des peurs et des envies, sont évoqués avec beaucoup de finesse et de sensibilité. J’ai trouvé très émouvantes toutes ces tentatives, ces pas, petits ou grands, qui nous sont racontés et qui les mènent chacun de l’avant, chacun vers leur avenir, que l’on devine meilleur.

Car si le livre traite du handicap, le propos est très optimiste je trouve. On comprend à travers tous ces portraits que chacun peut surpasser ses difficultés, qu’elles soient grandes ou petites. un handicap physique, une maladie, un mal-être, un ennui ou une peur même tout simplement. Et surtout, que chacun fasse au mieux pour réaliser ses rêves, même les plus fous !

Un livre émouvant donc, mais un livre inspirant, qui fait du bien ! A lire en famille bien sûr.

Séverine Vidal, née en 1969, est une auteure française pour la jeunesse.

Manu Causse est un écrivain français, né en 1973. Principalement auteur de recueils de nouvelles, de pièces de théâtre mais aussi de romans, il écrit aussi des romans pour la jeunesse.

Nos coeurs tordus est paru chez Bayard jeunesse en mars 2017 (13,90€).

Ce livre fait partie de la sélection 5ème-4ème du Prix des incorruptibles 2018-2019. Autres compte-rendus à suivre !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !