Kaspar, le chat du Grand Hôetl Michael Morpurgo

Johnny Troot, orphelin de 14 ans, a trouvé une place de groom au Grand Hôtel. Sa vie y est assez morne jusqu’à l’arrivée de la comtesse Kandinsky et son magnifique chat Kaspar. Cette dernière se prend d’amitié pour le jeune garçon, qui s’occupe si bien de son chat, un chat très particulier, hautain, une sorte de prince des chats.

Mais la comtesse disparaît subitement suite à un accident, et Johnny Troot n’a d’autre solution que de cacher le chat dans sa petite chambre de bonne, sous les toits, en espérant ne pas être découvert, car alors ce serait le renvoi pour lui ! Kaspar dépérit en l’absence de sa maîtresse, et c’est finalement Lizbeth, une petite fille turbulente qui séjourne à l’hôtel avec ses parents, et passe son temps à fureter et à se cacher dans tous les recoins de l’établissement, qui va le découvrir et, contre toute attente, lui redonner goût à la vie.

Le trio désormais inséparable entame alors une jolie histoire d’amitié, jusqu’au départ de Lisbeth, qui doit embarquer avec ses parents pour un voyage à destination de New York.

Par un concours de circonstances, Johnny et Kaspar, qui avaient accompagné Lisbeth au port, sont encore à bord du navire lorsque celui-ci quitte le quai. Il sont désormais passagers clandestins… à bord du Titanic !

L’histoire bascule alors et rejoint la grande Histoire du célèbre bateau. Le naufrage est évoqué à travers le destin de nos héros passagers.

Tout est bien qui finit bien. Après des péripéties et de grosses frayeurs, la famille s’en dort, Johnny et Kaspar aussi, qui trouvent une nouvelle famille de l’autre côté de l’océan.

Ayant beaucoup aimé mes précédentes lectures de cet auteur, j’ai voulu découvrir un nouveau titre. Ce roman jeunesse, très joliment illustré, est destiné à de jeunes lecteurs. J’ai trouvé la lecture agréable, un peu anecdotique pour la première partie, jusqu’à ce que le récit bascule et éveille davantage mon intérêt quant au lien entre fiction et réalité avec l’évocation du naufrage du Titanic. J’ai finalement trouvé très habile le fait de nous faire d’abord partager le sort de Johnny, de nous le rendre attendrissant et attachant, pour ensuite nous faire vivre la tragédie à travers ses yeux. C’est à mon sens une jolie façon de cette catastrophe plus humaine. Une belle surprise donc, portée par le talent de conteur de Michael Morpurgo, qui ne se dément pas !

Michael Morpurgo est un auteur britannique né en 1943.

Michael Foreman est un auteur et illustrateur britannique né en 1938.

Kaspar, le chat du Grand Hôtel est paru chez Gallimard jeunesse en avril 2014 (6,60€).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook !