« Pour elle, Alep, c’étaient leurs racines. Et les humains, c’est pareil aux arbres, ils ne peuvent vivre sans racines. C’est comme ça qu’on tient dans cette grande aventure qu’est la vie. Qu’on arrive à partir, même très loin, et revenir sans se perdre. Sinon, on dessèche sur pied jusqu’à se consumer. »

Mur Méditerranée, Louis-Philippe Dalembert